Gant de velours, rigueur et bon lexique

pour vivre en bonne intelligence !

Découvrez les rubriques ...
x

 

en complément de cette page, (voir notre reportage-photos sur une leçon d'éducation de base au sein des clubs canins, dans la REVUE DE PRESSE ) ... et les principes de base expliqués par notre ami Bertrand GARBAY dans la VIE QUOTIDIENNE

 

 

Tout chien a besoin d’être « pris en main » dès son plus jeune âge pour être un compagnon sociable et agréable à vivre.

Si cette règle s’applique à toutes les races quelle qu’en soit la taille, il est d’autant plus important de faire équipe très tôt avec son Berger de Beauce dont la maturité est tardive.

Par sa croissance rapide, puisqu’à 12 mois il aura fini de grandir, ce grand « dadais » prend vite des allures de chien adulte … il n’en a que le physique. Le psychisme, quant à lui, est immature jusqu’à l’âge de 2 ans en moyenne.

Comme vos joyeux bambins, dès son arrivée à la maison le chiot va tester vos limites de tolérance quant à ses besoins d’affection (parfois envahissante !), ses audaces, ses bêtises, ses refus face aux ordres que vous lui donnez …
Bref, il aura vite fait de savoir QUI commande à la maison, QUI domine ou QUI se laisse impressionner par l’autres’il perçoit que vous n’êtes pas à « sa » hauteur vous en aurez pour 10 / 12 ans minimum !!

Si le maître ne veut pas se laisser dépasser par l’élève, il faut éduquer le Beauceron avec douceur et de fermeté.

« Main de fer dans un gant de velours » suivant l’expression consacrée… alors, enfilez le gant dès l’arrivée du chien à la maison !

Surtout pas d’autoritarisme… simplement des ordres cohérents, simples, fermes donnés aux moments judicieux et avec le ton approprié à la situation.

En outre, le maître et « son clan » ne doivent pas changer d’avis du jour au lendemain…
Permis aujourd’hui = permis toute la vied’où l’importance de « baliser » le territoire de chacun !

 

 

La première chose à faire lorsque l’on acquiert un chiot (ou un chien déjà « grandet » …) est de lui inculquer les mots qui le suivront toute sa vie durant.

C’est un peu comme si vous décidiez de lui offrir un mini-dictionnaire et bien évidemment il ne tiendra qu’à vous d’en respecter les définitions pour que la compréhension du langage soit parfaite.

Inutile de compliquer les choses.
Le chien n’a que faire des longues phrases, des mimiques, des gestes qui ponctuent les mots… quant aux conjugaisons (assieds-toi, je t’ai dit de t’asseoir …), c’est bien le cadet de ses soucis !

Apprenez-lui la base de son « lexique »… vous gagnerez du temps et votre compagnon progressera très rapidement !

AU PIED - ASSIS - COUCHE - DEBOUT

RESTE - PAS BOUGER - PAS TOUCHER - NON

Et ces termes que l’on oublie trop souvent,

BRAVO - C’EST BIEN - OUIiiiii …..
( pour ceux-là, les débordements de joie et les pantomimes ne sont pas interdits !! )

 

De nombreux ouvrages sont spécialisés tant sur l’éducation canine en général que sur le caractère et la discipline personnelle qu’il convient d’avoir avec un Beauceron. L’objectif de ce site n’est pas de dispenser des leçons.
Dans l’avenir, nous publierons vraisemblablement des extraits d’articles parus dans la Revue du Club des Amis du Beauceron ou de livres « de chevet » pour être un bon maître.

Une chose est néanmoins essentielle pour bien débuter avec un chien quel qu’il soit :
l’humilité et l’auto-critiqueen tant que maître

Un chien « infernal » « arrogant » « désobéissant » « cabochard » « caractériel » a bien souvent un maître qui

- n’a pas su donner les bases,
- n’a pas été cohérent dans ses réactions
- n’a pas récompensé le chien lors des progrès dans les exercices
- n’a pas compris qu’un Beauceron a besoin de temps pour arriver à maturité
pire encore … il ne s’en est pas occupé et l’a laissé « pousser comme de la mauvaise herbe » !!

Le premier élève de l’équipe « Maître / Chien », c’est VOUS (et les membres de la maison qui doivent appliquer les mêmes préceptes que le « maître en chef »…).

Tout comme les différents enfants d’une famille, chaque chien a sa propre personnalité et son caractère inné.
Même si vous avez déjà « conduit » plusieurs chiens (toutes races confondues), chacun d’eux est une occasion de « vous » remettre en question….
Le caractère dit « acquis », passe par vous et uniquement par vous.

 

 

Il vous appartient de faire découvrir progressivement à votre chien des univers multiples (marchés, galeries marchandes, restaurants, parcs et forêts où il rencontrera du monde et d'autres chiens etc...).

Pour sociabiliser votre chiot (contact avec ses congénères, avec des personnes étrangères etc…),
Pour apprendre les ordres et le comportement que vous devez adopter devant l’entêtement et le refus,
Pour comprendre comment amener votre chien à obéir sans soumission, r
ien ne vaut les clubs d’éducation canine et les écoles du chiot (concept relativement récent)

Les clubs sont le plus souvent animés par des bénévoles et les chiens sont pris en charge dès lors que les vaccinations sont complètes.

Dès l'âge de 3 mois, un chiot vacciné contre la rage peut participer à ses premières séances d'éducation-sociabilisation.

Lors de votre inscription, munissez-vous du carnet de santé, de la carte de tatouage et des papiers du chien. Vous paierez une cotisation annuelle (incluant une assurance) et suivant les clubs, un forfait pour "x" leçons sera renouvelable quand les séances auront été suivies par l'équipe ( Vous et votre Compagnon).

L'éducation basique est ouverte à toutes les races, dans tous les clubs, avec ou sans papier (suivant les clubs).

En revanche, tous les clubs ne sont pas à même de proposer la discipline sportive que vous avez choisie. Les photos illustrant les pages suivantes ne sont donc pas obligatoirement en rapport avec les clubs cités.

Que ce soit pour l'éducation basique ou pour l'entraînement à un sport, nous vous conseillons d'aller sur place pour assister à une ou plusieurs séances afin de vous assurer que l'ambiance générale, les méthodes pédagogiques vous conviendront.

Vous rencontrerez rigueur, discipline, "coups de gueule" dans tous les clubs... cela fait partie tant de l'éducation du chien que des facultés d'assimilation du maître pour transmettre les ordres au chien (voir notre reportage-photos sur une leçon d'éducation de base au sein des clubs canins, dans la REVUE DE PRESSE )

Dernier conseil

NE BRÛLEZ PAS LES ETAPES... avant d'envisager tout sport, un chien doit être éduqué et suffisamment mature pour comprendre ce que vous lui demandez. N'oubliez pas non plus que certaines disciplines comportent des sauts et que ceux-ci ne doivent pas être abordés, ou très progressivement, tant que la croissance du chien n'est pas terminée (risques au niveau des cartilages et des aplombs).

Le Beauceron a des aptitudes naturelles pour travailler et il a surtout envie de faire plaisir à son Maître.

Les véritables questions à se poser sont toutes simples mais s'imposent avant tout entraînement:

1° ) Partager l'activité avec le chien pour qu'il dépense son énergie et prenne du plaisir avec le maître ?

2°) Avoir besoin d'être au sein d'un Club pour se prouver que l'on maîtrise la situation et que l'on pourra éventuellement être "reconnu" par le milieu cynophile ?

Si la seconde question a votre préférence, prenez garde à ne pas oublier que le chien n'est ni un "outil" ni un "accessoire de réussite" et que votre choix peut ne pas lui correspondre (aptitudes au sport choisi etc...).

 

 

Outre l’incontournable et indispensable éducation de base, certains clubs sont également spécialisés dans les activités sportives qu’affectionnent les chiens et qui soudent encore davantage l’équipe « Maître / Chien » :

- obéissance (mais oui… cela peut même devenir une discipline de concours ! )
- ring
- pistage
- R.C.I
- agility

A titre d’information, nous avons répertorié les clubs implantés sur le territoire de notre Délégation (zone 6).
Cette liste (par département et par ordre alphabétique de villes) est non exhaustive et peut être mise à jour.
Etant de fait avéré que certains clubs ont des préférences quant aux races de chiens qu’ils font travailler, la liste proposée est à considérer comme un « annuaire » sans que cela engage la Délégation ni ne garantisse l’accueil qui sera fait à votre Berger de Beauce.

Bien éduqué, aimé, encouragé et récompensé au moment opportun, le Beauceron est un véritable pot de colle et un ange gardien sans faille, sans concession non plus envers qui tenterait de toucher à son « clan » (son troupeau !!).

Claudine PUJO

Découvrez les rubriques ...
xxx

 

en complément de cette page, (voir notre reportage-photos sur une leçon d'éducation de base au sein des clubs canins, dans la REVUE DE PRESSE ) ... et les principes de base expliqués par notre ami Bertrand GARBAY dans la VIE QUOTIDIENNE

 

Copyright © Les Amis du Beauceron - Délégation GRAND SUD-OUEST - Zone 6 -Tous droits réservés. Avril 2006